Pierre
Témoignages

Un métier passion : Audioprothésiste

Pierre, jeune audioprothésiste exerce, dit-il, « un métier passion » !
Il nous raconte quels ont été ses choix et quelles sont ses perspectives dans ce métier en perpétuelle évolution.

  Carte d’identité

   Prénom : Pierre
   Âge : 27 ans
   Situation professionnelle : Audioprothésiste
   Ville d’origine : Fougères
   Ville actuelle : Nantes
   Année de diplôme et nom d’école : 2013,
   école JE Bertin de Fougères
   Début de carrière professionnelle : 2013
   Son préféré : La mer
   Son détesté : Grincement de dents

Pourquoi avez-vous choisi le métier d’audioprothésiste ?

Le métier d’audioprothésiste est à mon sens, un métier d’avenir. La population actuelle est plutôt vieillissante avec une espérance de vie qui augmente. Nos nouveaux seniors attachent beaucoup d’importance à leur qualité de vie. Il est sans nul doute indispensable pour eux de bien voir et/ou bien entendre pour bien vieillir.
C’est beau de pouvoir dire que l’on « redonne vie » à ce sens primordial qu’est l’audition ! Je ressens un réel sentiment de satisfaction lorsque j’arrive à recréer le lien entre une personne et son environnement sonore. Le sourire qui apparaît sur le visage d’une personne retrouvant
l’audition est ma récompense.
J’ai un beau métier.

Comment voyez-vous votre métier dans 10 ans ?

Difficile de se projeter aussi loin (rires)… le secteur de l’audition est en perpétuelle évolution. D’ici 10 ans, je pense que notre métier sera de plus en plus “tiraillé” par la concurrence.
Le marché ne cesse de s’élargir, et progresse de plus en plus vers des offres “discount”. Pour autant, je suis sûr que dans 10 ans, j’exercerai mon métier avec passion comme je le fais
aujourd’hui. Je continuerai à mettre l’accent sur le professionnalisme, à proposer un accompagnement de qualité, et bien sûr, le relationnel avec mes clients restera ma priorité.

La symbiose entre l’audioprothésiste et son patient est quelque chose d’indispensable… une réelle source de satisfaction.

Quelles qualités humaines sont incontournables pour exercer ?

Sans hésitation : la patience, l’écoute et l’empathie. Ce sont les clefs d’un bon résultat au-delà de l’aspect technique.

L’aide auditive de demain, d’après vous, sera…

Grâce aux avancées technologiques, les appareils auditifs ne cessent de progresser. Le but de cette évolution constante ? Favoriser la compréhension quel que soit l’environnement. Ils sont devenus plus petits, plus performants, procurent un son toujours plus naturel tout en
réduisant les gênes et en consommant moins. On imagine que l’appareil de demain pourra nous apporter une compréhension quasi irréprochable quel que soit l’environnement. J’ose
aller plus loin, et imaginer un appareil qui sera capable d’établir le lien entre la vue (les lunettes) et l’audition (les appareils auditifs). Un véritable appareil connecté capable de sélectionner en direct ce que l’on veut entendre et/ou voir dans les milieux les plus complexes qu’ils soient. Dans le cadre de l’autonomie énergétique de l’appareil, on pourrait penser à un système qui se recharge tout seul par simple mouvement de la tête (pas de pile, pas de chargeur).

You may also like