Découverte

Le dispositif « Work & Lobe »

Afin de mieux comprendre ce qu’est le « Work & Lobe », nous sommes allés à la rencontre de deux personnes en charge de ce dispositif. Ils nous expliquent simplement au travers d’une interview, tout ce que vous devez savoir.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter svp ?

> Bonjour, je m’appelle Charlotte FOUSSARD. Je suis chargée de prévention et d’actions culturelles au sein d’Octopus, Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie.

> Bonjour, je m’appelle Michel CUNNAC, je suis ingénieur conseil à la CARSAT Midi-Pyrénées (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail). C’est un organisme de droit privé qui gère un service public avec 3 missions : le paiement des retraites, l’accompagnement des personnes en difficulté (en activité ou en retraite) et la prévention pour les risques professionnels.

Pouvez-vous nous expliquer un peu l’histoire de vos dispositifs respectifs ?

Charlotte : Octopus est porteur de différentes actions de prévention des risques auditifs mais de manière générale de prévention et réduction des risques en milieu festif. Octopus est membre d’une association nationale qui s’appelle « Agi-son » avec laquelle a été développé
le spectacle « Peace & Lobe », il y a maintenant plus de 10 ans.

Michel : Au sein de la CARSAT nous sommes régulièrement amenés à développer des actions de prévention des risques professionnels dans toutes les entreprises de la région Midi-Pyrénées. Notre action est vraiment de promouvoir la prévention et d’accompagner les entreprises pour qu’elles deviennent autonomes dans la prévention des risques professionnels. Depuis 5 ans, une action est menée pour prévenir les risques liés aux bruits dans les entreprises. Dans le prolongement, nous avons mené une action vers les jeunes, afin de les sensibiliser aux bruits avant qu’ils entrent dans le monde du travail, et qu’ils en deviennent ainsi des acteurs. Nous nous sommes rapprochés des créateurs du « Peace & Lobe » et nous nous sommes inspirés de ce dispositif. C’est comme ça qu’est né le « Work & Lobe ».

Le « Peace & Lobe » est une belle source d’inspiration ! Est-ce que l’on peut avoir plus de détails sur la création de ce dispositif ?

Charlotte : Le « Peace & Lobe » est un dispositif national, porté par différentes régions. Il a été créé suite au décret de 1998, en lien avec les problématiques dans les salles de concert (niveaux
sonores très élevés). Les professionnels du spectacle vivant, à la suite de cette loi, ont également souhaité interagir, et être acteurs et porteurs d’un message. L’objectif était de faire quelque chose de ludique, mais surtout de prendre la route pour aller à la rencontre des jeunes. La création du dispositif « Peace & Lobe » s’est faite ainsi.

Quelles sont les personnes visées par le dispositif « Peace & Lobe » ?

Charlotte : Ce sont des jeunes plutôt en filières générales. En Occitanie Ouest, nous avons la particularité d’avoir le « Work & Lobe » qui est dédié aux filières professionnelles, mais dans les autres régions cela n’existe pas. C’est pourquoi le « Peace & Lobe » peut s’adresser aux jeunes en filières professionnelles dans les régions où le besoin se manifeste. Le dispositif démarre pour les élèves en 4ème et va jusqu’aux élèves de terminale.

Quels sont les sujets abordés au travers du « Peace and Lobe » ?

Charlotte : Comme pour le « Work & Lobe », nous déclinons certaines thématiques : l’histoire des musiques amplifiées, qu’est ce que la physique du son, le fonctionnement de l’oreille, ainsi que des messages de prévention donnés tout au long du spectacle. Le but est de les responsabiliser face à leurs comportements.

Le « Work & Lobe » est vraiment une création spécifique à notre région ?

Michel : Oui c’est une réelle création, spécifique à notre région, pour faire de la prévention auprès des jeunes en filières professionnelles qui rentrent dans le monde du travail. Le contact avec les
entreprises est également très important, car il permet de sensibiliser tous types de salariés.

Quels sont les modes de communication que vous utilisez pour faire connaitre vos dispositifs respectifs ?

Michel : Notre action est essentiellement axée vers les entreprises, et nous nous déplaçons pour les convaincre mais nous menons également des actions de communication envers l’éducation
nationale et comptons sur le Rectorat pour nous aider à faire passer les messages. Nous établissons des statistiques qui restent inquiétantes dans le monde professionnel, qui montrent qu’environ 1 000 personnes deviennent sourdes au travail au niveau du régime général chaque année en France. Et pourtant des solutions de prévention existent. Nous développons avec l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) des solutions de prévention depuis plus de 30 ans.

Malgré tous les moyens que nous avons aujourd’hui, nous avons du mal à faire passer les messages. Notre volonté est vraiment de sensibiliser par une approche différente, grâce à quelque chose que tout le monde connait : la musique.

Charlotte : moi j’aimerai également rajouter qu’au travers de ces actions, nous avons toujours la volonté de valoriser le travail de nos adhérents. Nous souhaitons faire venir les personnes dans les salles de concert, pour leurs faire découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles tendances musicales…

Ce sont de beaux dispositifs ! Avez-vous un slogan qui permet de résumer tout ce que nous venons de dire ?

Trop fort, trop souvent, trop longtemps = DANGER !

Retrouvez plus d’informations sur le dispositif « Peace & Lobe » : www.federation-octopus.org

Rretrouvez l’intégralité de l’interview sur notre chaine YouTube AuditionSanté

You may also like