Découverte

La Synesthésie …

Melissa Short est une artiste et musicienne du nord-est des Etats-Unis.  Tout en interprétant et en écoutant de la musique, son esprit virtualise des formes, des couleurs ou encore des textures …

Découvrez les confidences de Melissa …

Pour commencer, qu’est-ce que la synesthésie ?

Pour moi, c’est une connexion plus profonde à la musique.
Si on prend la définition du manuel de Merrium-Webster, c’est ‘une sensation subjective ou une image d’un sens autre que celui qui est stimulé’.

Pour chaque mot, vous voyez donc une couleur ?

Je n’ai pas vraiment ce type de synesthésie.
Lorsque l’on voit les couleurs, il me semble que cela s’appelle la synesthésie de Grapheme. Me concernant, il s’agit de chromosthésie. Je visualise et ressens vraiment les couleurs que lorsque les mots sont forts musicalement.

Y a-t-il des artistes célèbres connus pour leurs synesthésies ?

Oui, il y en a un grand nombre.
Certains de mes favoris sont Duke Ellington, Billy Joel ou encore Franz Liszt (un compositeur du 19ème siècle). Et bien sûr, il y a Vincent Van Gogh qui était aussi soupçonné d’être sujet à la synesthésie.

Sinon, avez-vous un peintre et / ou un chanteur préféré ?

Mon artiste préféré est Andy Warhol. J’ai récemment visité le ‘Andy Warhol Museum’ à Pittsburgh, et j’ai été immédiatement attiré par son travail, qu’il s’agisse de peinture ou de son univers.
Mon chanteur préféré, visuellement et musicalement, est Ella Fitzgerald. Le jazz, en particulier celui d’Ella, est très agréable à écouter et à regarder.

Et quelle est la première chanson que vous avez peinte ?  

« Pour Emma » de Bon Iver

Quelle est la peinture dont vous êtes la plus fière ? et pourquoi ?

Il s’agit de la peinture de la chanson « Burgh Island » de Ben Howard.
Je pense avoir capturé exactement ce que cette chanson signifie. « Burgh Island » est tellement complexe qu’elle provoque beaucoup d’émotion en moi.

Quelle était la chanson la plus difficile à peindre ? et pourquoi ?

« Future People » de Alabama Shakes.

La chanteuse principale, Brittany Howard, a un timbre unique de voix. Il était très difficile de saisir la profondeur de cette chanson. A mi-parcours de la chanson, lorsque la guitare et le clavier explosent, les couleurs étaient difficiles à trouver pour exprimer mon ressenti.

Quelle question aimeriez-vous que je vous pose ?

Peut-être la question la plus courante que je me pose : « Est-ce que la synesthésie m’empêche d’apprendre la musique ? ».
Je dirais que cela m’aide beaucoup, surtout au moment de mémoriser la musique. J’ai tendance à apprendre et à mémoriser les couleurs, plutôt que les notes ou les phrases.

Et, quelle question je ne dois pas vous poser ?

Je suis un livre ouvert et j’aime les questions. Je souhaite vraiment montrer aux autres ce que j’éprouve. J’espère seulement transmettre la beauté de la musique sur mes toiles.

C’est bientôt fini ! Avez-vous une histoire / une anecdote / un secret à nous dire ?

Beaucoup de gens, en particulier les musiciens, disent souvent qu’ils ne peuvent imaginer leur vie sans musique. C’est un langage universel. Je l’ai utilisé à maintes reprises pour communiquer ce que je ressens, car souvent, la musique exprime ce que les mots n’arrivent pas à révéler. La langue anglaise, tout comme le français, est très limitée sur la façon dont nous pouvons nous exprimer. Les options sont infinies avec la musique. J’ai beaucoup appris sur moi-même, grâce à la musique et la peinture. Je peux dire honnêtement que je ne peux pas imaginer ma vie sans musique. C’est si important pour moi ! Ma forme d’art choisie a toujours été la musique jusqu’à ce que je découvre la peinture. Ces deux mondes sont vastes et rarement entrelacés. J’ai la chance de vivre les deux en même temps. J’ai commencé mon voyage dans la peinture avec l’intention de montrer aux autres ce que j’éprouve et je suis très vite tombée amoureuse des deux. Les œuvres que j’ai créées jusqu’ici représentent une connexion profonde de mon esprit entre la musique et les couleurs.

You may also like