Audition

Faciliter vos démarches

Vous conseiller pour faciliter vos démarches.

Céline, est assistante depuis 2012 dans le laboratoire de Mantes la Jolie.

Passionnée, elle ne cache pas son attachement à sa clientèle. Elle nous confie que pour elle « rien n’est plus satisfaisant que de voir revenir nos patients surpris et heureux ».

Forte de 6 années d'expérience, Céline va nous donner les réponses aux questions les plus fréquentes de ses clients

L’accompagnement est au cœur de son métier. Les démarches qui mènent vers l’appareillage peuvent paraitre compliquées, surtout la première fois. Il est donc essentiel pour elle de rassurer, et surtout de lever les freins des personnes, en expliquant clairement les démarches à suivre.

« Il est capital pour moi de faire le point avec eux sur les aspects financiers de l’appareillage, sur leurs difficultés à s’orienter vers les organismes qui peuvent les aider, car je veux qu’ils puissent découvrir et s’adapter à leurs appareils l’esprit libre. »

  • Céline, pouvez-vous nous dire combien coûte un appareil auditif ?

Un appareil auditif coûte chez AuditionSante entre 790€ (en entrée de gamme) et 1990€ (en haut de gamme). Attention, nous avons des gammes intermédiaires.

Le prix comprend 350 à 450€ de « prestations associées », c’est à dire que tous les rendez-vous d’adaptation et de suivi sont compris dans le prix de l’appareillage.

  • D’ailleurs, sur le prix de l’appareillage que prend en charge l’assurance maladie ?

Pour les plus de 20 ans, les prothèses auditives sont remboursées à hauteur de 60%, soit 199.71€ (quelle que soit la classe de l’appareil). Pour les moins de 20 ans ou personnes atteintes de cécité, l’assurance maladie prend en charge 60% du prix de l’appareillage (de 900 à 1 400€ selon la classe de l’appareil prescrit).

Elle prend aussi en charge les frais d’entretien des appareils, c’est à dire qu’annuellement les achats de piles et de produits d’entretien sont remboursés sur la base d’un forfait de 36,58€ par oreille.

(source : www.ameli.fr)

  • Qu’en est-il des mutuelles ? Que prennent-elles en charge ?

Les remboursements des mutuelles sont très variables d’une mutuelle à l’autre. En général les mutuelles donnent au moins le « ticket modérateur », c’est à dire les 40% restant de la base de remboursement de l’assurance maladie. Certaines rajoutent un forfait plus ou moins important.

Il est souvent nécessaire de faire une prise en charge suite au devis d’appareillage pour connaitre de manière précise le remboursement de sa mutuelle et calculer son « reste à charge » et ainsi éviter les mauvaises surprises.

Le tiers payant est maintenant pratiqué avec la plupart des mutuelles et évite au patient de faire l’avance des frais.

  • Pour les bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle) quelle est la prise en charge ?

L’audioprothésiste est tenu de vous proposer un appareil dont le prix n’excède pas les limites de tarifs fixées pour la CMU-C. Si vous acceptez cette proposition, l’appareil sera intégralement pris en charge et vous n’aurez rien à payer. Si vous avez des exigences particulières, la différence de tarif est à votre charge.

(source : www.cmu.fr)

  • Aides, financements, quelles démarches ?

Pour les personnes de + de 60 ans non imposables il faut monter un dossier d’aide exceptionnelle auprès de la caisse d’assurance maladie (CPAM, MSA, RSI …)

Pour les personnes reconnues travailleurs handicapés par la MDPH (et exerçant une activité professionnelle ou en recherche d’emploi, inscrits à pôle emploi) il faut monter un dossier auprès de la MDPH et de l’AGFIPH.

Pour les adultes présentant un handicap important reconnu par la MDPH et percevant l’AAH (aide adulte handicapé) il faut présenter un dossier auprès de la MDPH.

N’hésitez pas à demander de l’aide à votre laboratoire, l’équipe fera de son mieux pour vous aider à constituer votre dossier.

  • Quels sont les différents moyens de paiement ?

De nombreux moyens de paiement existent. Il existe par exemple le paiement par carte bleu étalé sur 3 mois (prestation flash 3CB).

Il est essentiel de demander à votre laboratoire les moyens de paiement disponibles afin de bénéficier de conseils personnalisés.

  • En ce qui concerne le rechargeable. Est-ce que tous les points évoqués ci-dessus s’appliquent ? Y a-t-il des spécificités ?

Il n’y a pas de différence notable pour le rechargeable si ce n’est que le chargeur n’est pas pris en charge par l’assurance maladie ni les mutuelles. Il coûte 199€.

Merci Céline, d’avoir répondu à toutes nos questions. Ces renseignements sont essentiels, et vont être sans aucun doute très utiles à nos lecteurs !

Pour plus de renseignement, n'hésitez pas à vous rendre sur les sites ci-dessous

You may also like